Vous êtes ici : Accueil > Formations > Cycle supérieur > Les BTS > Le BTS ET (ÉlectroTechnique)

Documents joints

Publié : 26 août 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le BTS ET (ÉlectroTechnique)

documents associés :

Le BTS Électrotechnique est rénové par arrêté du 23 janvier 2006 paru au J.O. n° 28 du 2 février 2006 et au B.O. n° 8 du 23 février 2006.

Le nouveau programme s’applique depuis la rentrée 2007.

Nouveau (rentrée 2010) :

Module complémentaire PEMN

Le module optionnel "Production d’Energie en Milieu Nucléaire" PEMN est proposé aux étudiants inscrits en BTS électrotechnique. Inscription sur dossier et entretien.
 consulter ou télécharger la fiche descriptive ; lire l’article sur le site

Recrutement et cursus

Le brevet de technicien supérieur en électrotechnique permet d’acquérir un niveau III de qualification.

Les études sont accessibles à tous les élèves, garçons et filles des sections de baccalauréats STI (comme par exemple Electrotechnique, Electronique), mais aussi du baccalauréat général scientifique S-SI ( bac S option Sciences de l’Ingénieur) et des baccalauréats professionnels industriels.

Le nombre de places est à ce jour de trente étudiants.
 
L’inscription s’effectue sur le portail unique.

La formation se fait en deux ans en formation initiale. Elle est à la fois technique, scientifique, littéraire, économique, humaine.
Elle intègre
deux stages industriels en entreprise d’une durée totale de six semaines (voir tableau ci-dessous).
L’élargissement des marchés nécessite la maîtrise d’une langue étrangère.


L’évaluation associe le contrôle en cours de formation (CCF) et l’examen en fin de deuxième année (voir tableau ci-dessous).

Secteurs d’activités et débouchés

Le technicien supérieur en électrotechnique intervient sur des processus industriels mettant en oeuvre différentes formes de l’énergie.
L’énergie électrique est omniprésente dans les applications industrielles terminales et dans les services qui utilisent des procédés électriques.
Par ailleurs, comme elle s’accumule difficilement et qu’elle interagit avec l’environnement, sa gestion est devenue une préoccupation constante.

En conséquence, le technicien supérieur en électrotechnique exerce ses activités dans l’étude, la mise en oeuvre, l’utilisation, la maintenance des équipements électriques qui utilisent aussi bien des courants forts que des courants faibles.
Il doit également développer des compétences prenant en compte l’impact de ces équipements dans l’environnement.

Avec l’évolution des techniques et des nouvelles technologies liées à l’électronique et à l’informatique, il intervient sur des équipements de plus en plus sophistiqués. Ces équipements nécessitent, bien souvent, l’emploi de réseaux qui véhiculent la voix, les données et les images (V.D.I.), et doivent prendre en compte la sécurité des personnes et des biens. Cependant, l’utilisation de constituants, de plus en plus intégrés, renforce encore le caractère ensemblier dans la conception des solutions techniques qu’il met en oeuvre.

En tant que professionnel électricien, responsable d’une équipe d’intervenants et agissant souvent à l’extérieur de sa propre entreprise, outre la maîtrise des aspects techniques, normatifs et réglementaires, il doit également développer des compétences, repérées dans le présent référentiel, aux plans relationnel, économique, commercial ainsi que celles nécessaires à la promotion de la santé et de la sécurité au travail (S.S.T.). L’ensemble de ces compétences lui permet de travailler en toute autonomie et de conduire une équipe d’intervenants en toute responsabilité.

Létudiant titulairs d’un BTS électrotechnique trouve sa place aussi bien dans les petites, moyennes et les grandes entreprises. Les fonctions et la qualification d’accueil correspondent à la catégorie « d’Employé Technicien Agent de Maîtrise » (E.T.A.M.).

Il intervient
  dans les secteurs du transport et de la distribution de l’énergie électrique
  dans les secteurs de la production industrielle
  dans les secteurs commercial
  dans les services techniques liés à des infrastructures du tertiaire, de l’habitat
  dans la maintenance et l’amélioration des systèmes automatisés de production
  ...

 

Les horaires des enseignements 

Horaires
Enseignements

1 ère année
2 ème année
Culture générale et expression

3h

3 h

LV1 Anglais
2h

2 h

Mathématiques
4h
3h
Sciences appliquées à l’électrotechnique6h +3h (*)

6h +3h (*)

Essais de systèmes4 h (*)
6 h (*)
Génie électrique8h (*)
8h (*)
Connaissance professionnelle de l’entreprise ( économie et gestion )
1h*
/
Stage ouvrier (mi juin / fin juin)
2 semaines
 /
Stage de technicien (janvier / février)
/
4 semaines
LV2 Facultative
1h
1h

(*) en groupe

Les coefficients et durées des épreuves :

Epreuves
Enseignements
Coefficient
Durée
Culture générale et expression2 3 CCF
LV1 Anglais2

 2 CCF

Mathématiques 2 3h
Pré étude et modélisation (Sciences appliquées à l’électrotechnique)34h
Conception et industrialisation (Génie électrique)34h
Projet technique industriel (oral)640 min
Rapport de stage de technicien (oral) 120 min CCF
Organisation de chantier (réalisation pratique)31 CCF
LV2 (oral facultatif)120 min

CCF signifie Contrôle en Cours de Formation

 

Les stages en entreprise

télécharger le référentiel du stage   |    dates des stages

• 1ère période : stage « ouvrier » de deux semaines en fin de première année de B.T.S.

Cette première période de stage est l’occasion de découvrir l’entreprise sous la
responsabilité d’un tuteur afin de donner tout son sens à la formation théorique reçue.

L’entreprise sera du domaine :
  des équipements et du contrôle industriel
  de la production et de la transformation de l’énergie
  des automatismes et de la gestion technique du bâtiment
  des automatismes de production industrielle
  de la distribution de l’énergie électrique
  des installations électriques des secteurs tertiaires
  des équipements publics
  du froid industriel, de l’agroalimentaire et de la grande distribution
  des services techniques
  des transports (véhicules et infrastructures)

À l’issue de cette première période de stage, les candidats scolaires rédigent un rapport qui fera l’objet d’une soutenance orale. Le rapport n’excèdera pas dix pages, en français et en anglais.

Le rapport porte sur :
  la présentation de l’entreprise
  la présentation des fonctions et de l’activité « électrotechnique » dans l’entreprise
  la présentation des activités auxquelles le candidat a participé

Ce stage servira de support pour l’une des situations d’évaluation de l’épreuve E1 (Expression orale) et de l’épreuve E2 (Anglais oral (*)) dans le cadre d’un contrôle en cours de formation.

(*) L’oral en anglais permet de faciliter la communication à l’étranger et une première approche d’un management d’équipe à l’international.

• 2ème période : stage « de technicien » de quatre semaines en milieu de deuxième année de B.T.S. (janvier ou à défaut au mois de décembre).

Ce stage permet de mettre en situation le futur technicien supérieur durant la seconde année de formation.

L’étudiant peut être amené à réaliser des activités telles que :
  Étude technique et économique ;
  Réalisation, exécution ou industrialisation ;
  Planification, suivi technique et maîtrise des coûts ;
  Essais, mise en service ou contrôle ;
  Maintenance ou service après vente ;
  Relations clients - fournisseurs.

À l’issue de cette deuxième période de stage, les candidats scolaires rédigent un rapport qui fera l’objet d’une soutenance orale. Le rapport n’excèdera pas dix pages.
Le rapport porte sur :
  les objectifs du stage ;
  la description et l’organisation des tâches effectuées ;
  la justification des moyens mis en oeuvre ;
  l’analyse des solutions retenues ;
  la ou les propositions(s) d’amélioration.

Le projet de seconde année

Au cours de la seconde année, les étudiants réalisent un projet industriel en équipe.
Il permet au futur technicien supérieur d’utiliser :
  ses connaissances pour répondre aux exigences d’un cahier des charges,
  de pratiquer l’électrotechnique, la mécanique, l’informatique industrielle...
  de justifier et valider ses choix.

Voici quelques exemples de projets réalisés par des groupes d’étudiants en juin 2007.

Les études après ce BTS 

  Licence professionnelle (1 an) Management de projet (au lycée Pablo Neruda)
  autres Licences professionnelles (maintenance nucléaire, ...)
  Instituts Universitaires Professionnels (I.U.P.)
  Licence et Master EEA (Electricité Electronique Automatique)
  Classe préparatoire technologique A.T.S. ( 1 an ) réservées aux détenteurs d’un B.T.S.
  Ecoles d’ingénieurs ( 1 an ) ouvertes aux détenteurs d’un B.T.S. (par concours ou sur dossier)
  ...