Vous êtes ici : Accueil > Evènements > Planète Sciences ; le ballon-sonde statosphérique > Les élèves au CNES de Toulouse
Par : Webmestre
Publié : 22 novembre 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les élèves au CNES de Toulouse

Après avoir envoyé dans le ciel, à 30 000 m d’altitude, une sonde à l’aide d’un ballon, au cours de l’année de terminale STI2D, les étudiants, maintenant en BTS, ont été invités le vendredi 14 octobre 2016 par le CNES avec 5 autres équipes françaises retenues.

Le projet

Après avoir travaillé toute l’année de terminale STI2D sur le projet, les 4 élèves ont envoyé dans le ciel, à 30 000 m d’altitude, une sonde à l’aide d’un ballon. Dans la nacelle, plusieurs capteurs ont enregistré des données physiques telles que pression, température, luminosité sur 3 spectres de fréquence, taux d’humidité ... Une caméra a filmé le vol.

Les partenaires du projet Cloud Ship étaient l’association Planète Sciences (appui technique et logistique) , le CNES (fourniture de la chaîne de vol & assurance) et la société Sabre France (appui financier).

article PN 2016-05-11 -  PDF - 281.6 ko"
article PN 2016-05-11

La présentation au CNES de Toulouse

Avec le soutien de l’association Planète Sciences, le projet Cloud Ship a été sélectionné parmi les 70 ballons stratosphériques lancés en 2016, pour le séminaire Ballons organisé par le CNES de Toulouse.
Les étudiants, maintenant en BTS, ont été invités le vendredi 14 octobre par le CNES avec 5 autres équipes retenues.

Le secteur Education a présenté les activités du CNES.
https://jeunes.cnes.fr/fr

A la suite le projet Cloud Ship a été dévoilé à l’assemblée.

La visite du secteur Ballons

En début d’après-midi, les différentes équipes ont pu visiter le secteur Ballons.
https://ballons.cnes.fr/

La visite du CADMOS (Secteur micro-gravité du CNES)

Pour terminer la journée, les étudiants ont pu marcher sur les traces de Thomas Pesquet en visitant le CADMOS.
https://cadmos.cnes.fr/

- La salle de contrôle de l’ISS
https://cadmos.cnes.fr/fr/web/CNES-fr/8981-les-differentes-salles.php

- L’EPM (European Physiology Module Facility)
https://cadmos.cnes.fr/fr/web/CNES-fr/8781-epm.php

- MARES

https://cadmos.cnes.fr/fr/web/CNES-fr/8783-mares.php

- Les expériences neurosensorielles en microgravité :
Comment l’être humain quand il n’a plus la vision peut bouger ses membres d’une certaine valeur ? Thomas Pesquet utilise un matériel équivalent pour réaliser des expériences dans la station.

Les colis, à destination de l’ISS véhiculés par un vaisseau cargo.

La revue de presse


NRJ ballon sonde 1 -  WAV - 2.7 Mo"
NRJ ballon sonde 1
NRJ ballon sonde 2 Présentation du projet au CNES de Toulouse -  WAV - 2.5 Mo"
NRJ ballon sonde 2 Présentation du projet au CNES de Toulouse
Radio Resonance ballon-sonde 18/10/2016 -  MP3 - 4.8 Mo"
Radio Resonance ballon-sonde 18/10/2016

Article ID 2016-11-10 Etudiants invités au CNES -  PDF - 255.4 ko"
Article ID 2016-11-10 Etudiants invités au CNES

Le compte-rendu de Arthur et Hugo

" Arrivés au CNES de Toulouse, nous avons fait la connaissance de Claire Edery-Guirado, responsable du secteur éducation, chargée de notre accueil. Après vérification de notre identité, nous nous sommes dirigés vers la salle de
réunion de la direction. A partir de ce moment nous avons assistés à une présentation étendue des activités du CNES ainsi que son influence dans le milieu spatial. Nous avons pris connaissance des différents véhicules spatiaux mis en oeuvre à la fois au niveau de la recherche et des observations, et aussi bien civils que militaires.
Suite à cette présentation, deux membres de Planète Sciences, une salariée et un bénévole nous ont parlé de l’ensemble des projets ballon sonde sur le territoire national, que ce soit ceux scolaires ou bien dans le cadre d’un club. Il y a eu 65 lâchers au sein de l’éducation nationale et 25 pour les clubs en 2016.

Nous avons eu l’honneur d’être les premiers des 6 groupes d’invités à exposer notre présentation devant les différents groupes d’élèves et d’étudiants accompagnés de leurs enseignants. Notre présentation fut claire, fluide et
très bien accueillie par l’auditoire qui semblait attentif aux différentes solutions techniques retenues pour notre projet ainsi qu’à l’exploitation de nos données.

Après avoir attentivement écouté les autres présentations des équipes venues des quatre coins de la France, nous avons été invités à partager un repas avec le directeur du secteur ballons et certains membres de son staff.

Durant l’après midi nous avons pu assister à deux présentations/visites organisées par le CNES, l’une portait sur l’étude de l’environnement spatial à l’aide de ballons, nous avons pu observer certaines nacelles professionnelles qui pouvaient emmener une charge utile allant jusqu’à 1,5 tonnes, ainsi que leurs laboratoires de test, l’un d’entre eux avait une chambre d’expérience sous vide de 2m3, c’était impressionnant.

Le CNES arrive à pointer un télescope embarqué dans une nacelle avec une précision d’une seconde d’arc alors que la nacelle bouge !
Avec la seconde présentation nous avons été accueillis au CADMOS (Centre d’Aide au Développement des Activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales) où nous avons pu voir en direct la salle des commandes en liaison avec la station spatiale internationale avec des communications en anglais. Nous avons suivi le parcours des spationautes en entraînement à Toulouse en allant dans le laboratoire EPM (European Physiology Module Facility).

Les différents postes d’expérimentation européens sont les mêmes qu’à bord de l’ISS. Nous avons marché sur les traces de Thomas Pesquet, le spationaute dieppois. Nous avons eu des explications sur les différentes expériences qu’il a certainement dû utiliser pour s’entraîner avant de partir pour sa mission qui débutera en novembre.

Nous gardons une très bonne impression de ce trop bref séjour au CNES de Toulouse car elle a été enrichissante pour nous. Cela nous a permis de découvrir d’autres projets ballon avec des approches différentes. Nous espérons que l’expérience « Un Ballon Pour l’Ecole" pourra se renouveler en 2017, car cela nous a permis de participer à un projet ambitieux en équipe et qui a aboutit à une fabrication réelle en respectant un cahier des charges exigeant.

Vous pourrez nous retrouver lors de la journée Jeunes de la semaine de l’aéronautique à la cité des métiers de Rouen le 23 novembre. "